• A quoi tu joues?

    De tes amis que tu fabriques,


    de ton corps qui perd l'esprit,


    de tes pensées que tu abdiques.


     Cherche l'image d'un érudique,


    brisant le coeur de cent dix milles,


    que tu rejètes, que tu oublies...


     


    Tu avances vers mon chagrin,


    car tu ne vois ,


    de cette folie d'un homme bien,


    à ton image.


    Combien encore de "pellerins",


    vas tu jeter de tes sarcasmes.


     


    Tu pleures sur les épaules d'autres,


    à qui tu profites  de leurs mains,


    pour mordre encore plus haut,


    des sentiments si sains.


     tu t'amuses sans être drôle,


    a des jeux de vilains...


     


    Regarde un peu la vérité,


    tu me vois juste "comme un chien",


    aux aboies d'une destinée,


    tu ne connais pas ton destin.


    laisse aller ton coeur vidé,


    je le secoue mais "il y a rien"....... Plus rien.


     


     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 20:17
    Bonsoir, c'es très beau
    qui est l'heureuse élue de ces doux mots?
    2
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 20:33
    bonsoir Flo...
    ..Elle se reconnaîtra, je pense...Bises
    3
    Dimanche 3 Septembre 2006 à 22:46
    J
    'aurai tellement aimé qu'on m'écrire ça. Enfin, j'espère qu'elle se reconnaitra.
    4
    Lundi 4 Septembre 2006 à 00:14
    Merci Jill
    Se reconnaître c'est avancé.Avancer vers moi pour me dire à demi mot (...).............Bises
    5
    Yuna
    Lundi 4 Septembre 2006 à 00:17
    P'tit lutin
    ça sonne occupé. Grrr.
    6
    Lundi 4 Septembre 2006 à 00:18
    lol
    tu peux, sorry..........
    7
    Lundi 4 Septembre 2006 à 10:09
    :)
    douce pensée
    8
    Lundi 4 Septembre 2006 à 10:14
    merci..
    roserouge, aux yeux étoilées perdus dans un mystère et regardant l'univers pour y trouver son autre...
    9
    Lundi 4 Septembre 2006 à 10:22
    Des mots forts
    tout en nuance. Je reviendrais.
    10
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 11:09
    encore moi...
    Tu as l'amour des mots,n'hesites pas à laisser courir ton coeur sur ce blog, j'espère qu'unjour vos regards s'unissent à jamais....
    11
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 11:11
    bjork
    je suis une admiratrice de bjork ...je vois sa photo là..juste au dessus ....et comme il n'y a pas de hasard, après Nilda...je me dis que....LOOOOLLL!!
    12
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 12:31
    Eloah...
    Et si j'étais toi et toi tu serais moi? ......n'est ce pas la question....Petite planète que je cherchais te voici toute belle éclairée dans mon ciel...
    13
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 13:01
    constellation
    IL m'avait montre l'infini...parseme...sideral...IL m'avait dit "tu seras" et aujourd'hui "je suis"...je suis une Lumière,une constellation...que ton ciel deviennent parsemé de milliers de constellation et d'autant d'étoiles que deux coeurs puissent contenir dans tant d'émoi...je suis avec Toi...
    14
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 21:29
    ce texte...
    l'incomprehension de deux êtres...une abîme...une désolation mais qui te dit qu'elle ne peut aimer...tous ces pèlerins et même le chien...c'est sa façon à elle d'exister...
    15
    Mercredi 13 Septembre 2006 à 11:50
    je
    n'avais pas lu ce texte, touchant, troublant...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :